Là où ici

Vincent Motard- Avargues

Collection : Nuits indormies

Dimensions : hauteur : 19 cm    largeur : 12,5 cm

nombre de pages : 140

Façonnage : broché imprimeur

Parution mars 2021

Prix public 12 €

ISBN : 978-2-9573810-3-6

Présentation

Vincent Motard-Avargues dans son recueil  Là où ici  embarque le lecteur dans le rythme de ses pensées. Souvenirs, lieux, sensations, mémoires, tout est contenu et tout déborde à la fois. L’écriture tient lieu de réceptacle, voire de refuge, tout en ayant une conscience aiguë de la versatilité de toute tentative de captation du monde, tant intérieure qu’extérieure. Le texte liminaire aux trois parties du recueil qui pourrait constituer une journée (« éveil, ensuite, enfin ») superpose le vivre et l'écrire, voire les annule tous deux d’une certaine façon.  Ce qu’il en restera ? L’urgence de dire, de se dire malgré le savoir et la relativité de nos finitudes.

On en parle ailleurs

Extraits sur Recours au Poème

Écrire
toujours écrire mais

si je crois savoir pour quoi
je ne sais pourquoi

les mots s’acharnent à dire
ce qu’ils ne diront jamais

... lire la suite

Jacques Morin dans Les indispensables de la Revue Décharge

J’ai mis un moment à me rendre compte que tous les poèmes de cet ensemble découpé en trois parties possèdent exactement la même longueur (26 vers composés en distiques), et que chacun commençant en milieu de page première et s’achevant en bas de page seconde, il donnait l’impression dans un premier temps d’être distinct et autonome...  lire la suite

couverture Là où ici 1 et 4.jpg

Extrait

à peine commence-t-on à s’habituer à

quelqu’un que cette personne disparaît

 

à peine commence-t-on à se lover contre

un lieu qu’il finit par ne plus être nulle part

 

à peine commence-t-on à se fondre en

une époque qu’elle se dissout dans le temps

 

le mouvement / la vie

la fuite / l’existence

 

je connaissais ton nom… mon ami-e

je ne savais rien de toi

 

toutes ces parcelles de lumières

à corps d’ombres

 

nous sommes les empreintes

que nous ne laissons pas

 

d’ici je ne vois pas la lune

englobée dans les réverbères

 

la ville… hécatombe du naturel

tout s’y habille d’artifices

 

sous mes yeux la rocade défile… folle

tremblements nerveux du vide & du silence

 

je ne rêve pas d’un ailleurs lointain

puisque y vis en ce moment même

 

je ne peux pas partir d’où

je ne fais que partir

 

je reste & dans ce « je reste » il y a

tous les départs qui s’en vont

p 113/114

Entretien

Cinq questions à Vincent Motard-Avargues

auteur du recueil Là où ici

publié en février 2021 aux éditions Aux Cailloux des Chemins

 (propos recueillis par Christine Saint-Geours)

à lire ICI