User le bleu suivi de Sous la peau

Murièle Modély

Collection : Nuits indormies

Dimensions : hauteur : 19 cm    largeur : 12,5 cm

nombre de pages : 100

Façonnage : broché imprimeur

Parution septembre 2020

Prix public 12 €

ISBN 978-2-9573810-0-5

Présentation

Dans ce recueil à deux sections, Murièle Modély marie avec précision et malice les entités qui la composent et nous fondent tous : le moi social avec "User le bleu", et le moi intime avec "Sous la peau", sans que jamais les démarcations ne se remarquent, sans aucun maniérisme ni fausseté. Elle passe du tragique à l'anecdotique, et nous emporte dans un même souffle.

Ecouter

On en parle ailleurs

Dominique Boudou parle d'USER LE BLEU de Murièle Modély

"Dans Sous la peau, qui suit User le bleu, Murièle Modély arpente les sillons de ses précédents recueils. La langue, plus intime et parfois trash, évoque les suints des corps et leurs borborygmes surgis des orifices, l'enfance et l'adolescence bousculées auprès d'une mère sans présence, le sexe et l'enfantement "bancal". Sans oublier, dans l'opacité de l'arrière-plan, le filigrane de l'île de la Réunion dont l'auteure est originaire...   Lire l'article en entier 

User le Bleu : chronique de Patrice Maltaverne

Publiés par les Éditions "Aux Cailloux des Chemins", "user le bleu", suivi de "Sous la peau", sont deux recueils de poèmes réalistes de Murièle Modély. Entendez par là : qui prennent directement leur source dans le réel...Lire la chronique en entier

User le bleu : le choix poétique 2020 de Muriel Chemouny

https://livronsnousblog.wordpress.com/2020/12/31/le-meilleur-de-2020/​

User le bleu : Note de lecture de Claude Vercey pour la Revue Décharge

Murièle Modély s’inscrit dans ce rapport complexe de soi aux autres avec une écriture on ne peut plus simple qui happe aussitôt le lecteur parce que les choses ressenties sont ordinaires et touchantes, écrit Jacques Morin, rendant compte du dernier livre de la poète paru aux Cailloux du chemin : User le bleu, suivi de Sous la peau. (La suite en lien)

https://www.dechargelarevue.com/Muriele-Modely-User-le-bleu-suivi-de-Sous-la-peau-Aux-cailloux-des-chemins-ed.html#836

Extrait

Note interne (2)

 

Puis j'ai pris le métro

la mort avait duré une heure et demie

juste le temps d'atteindre

la première plage

d'accueil

j'avais dans mon sac un sourire

pas mal de clients en attente

je bougeais à l'intérieur

contre le cuir

comme un chien fou

tout allait très bien

dans une poche, j'avais plié ma bouche

dans la rame, chacun avait rangé sa langue

chacun avait calé son regard

dans l'angle mort

où personne ne peut voir

les grincements de dents, l'aboiement silencieux

sous les lèvres étirées, les hurlements, hululements

 tout va si bien depuis tellement longtemps

*

La mer en bouche

 

Un jour quelqu'un enlève le sourire gravé

sur ma peau comme une cicatrice

quelqu'un accepte le flou du derme, des termes

mon visage mouvant comme la mer

un jour quelqu'un m'aime

et embrasse au delà des lèvres

au delà des dents

jusqu'au plus profond de ma mâchoire

jusqu'à la moelle

quelqu'un voit

ma petite âme

et la lèche

dans le salé d'une larme

dans la sueur sur l'aile d'une narine

dans le flot d’humeurs dans la gorge

un jour quelqu'un m'aime

pour ce que je sécrète

On en parle là aussi...

Quelques paillons de mots de Patricia Huéfa Grange

" User le bleu sonde les abysses mortifères du monde du travail : hiérarchie, réunions, procédures, objectifs, compétition, soumission, résignation, maladie, arrêts de travail, dépressions, suicide, congés payés, du premier au dernier échelon, personne n’est vraiment épargné. Et la mort lente du goût d’exister. Et le silence violent des rêves sacrifiés.
Après le dehors d’User le bleu, le dedans de Sous la peau...."

Lire l'article en entier

 ©Aux Cailloux des Chemins 2020 - Tous droits réservés

  • Noir Tumblr Icône
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram